Royaume Uni

 

Jeep Wilk ou First Land Rover septembre 1947 à février 1948 

 

Cette histoire du First Land Rover, nommé également "Center sterr" ou "Jeep Wilk" qui ne portait d'ailleurs aucun de ces noms, est un clin dil à ce qui allait devenir une deuxième légende et un sérieux concurrent de la Jeep.

En 1947, après la guerre, le constructeur automobiles anglais Rover est au plus mal, il ne savait construire que des luxueuses berlines, il lui fallait un nouveau produit à fabriquer et surtout à vendre sur les marchés extérieurs. L'ingénieur en chef de Rover Maurice Wilks avait acheté pour sa ferme une Willys MB réformée pour son usage personnel. Il était en vacances et il à eu l'idée d'amélioré la Willys. Il jette la carrosserie et ne garde que le châssis, les ponts, la boite de vitesses ainsi que son transfert. Le moteur Willys Go Devil est remplacé par un moteur Rover, la direction d'origine MB est modifiée pour avoir le volant au centre par un système de chaîne et de pignon. Il fabrique un presque nouveau véhicule tout terrain. Revenu de vacances et à partir de cette base, avec les moyens du bord sans argent, sans outillage, l'ingénieur en chef de Rover Maurice Wilk avec ses collègues valide le projet d'un véhicule tout usage, une carrosserie est fabriquée à la main avec un stock d'aluminium qui servait à la fabrication des avions, il y avait à l'époque une importante pénurie d'acier. D'autres Willys réformées sont achetés par les ingénieurs pour l'évaluation du projet, il était tous plus ou moins différents avec par exemple l'intégration de la boite 4 vitesses Rover.

Cette hybride Jeep Rover donnera rapidement naissance au premier Land Rover Séries One qui sera commercialisé en 1948, mais pour ce nouveau modèle, les pièces cannibalisées sur la Jeep Willys MB ne seront plus, l'intégration de pièces Rover et de conception anglaise est totale.


          


       

Jeep family.cherokee-fr.com. © Copyright Hubert Cossard, mise à jour de cette page le 30 septembre 2010.
Pour m'envoyer vos commentaires: mail
Hubert Cossard